mercredi 24 mai 2017

BACCALAUREAT : quelques conseils pour réviser, être prêt et garder le sourire !


  1. Continuez à aller en cours. Devenez efficace et voyez ce qui vous apporte quelque-chose... Quand les profs finissent les chapitres, il vaut mieux être là (et attentifs, ce sera plus frais dans votre tête donc plus facile à retenir), quand ils font des exercices, là encore, ce sont des révisions. Et si vous avez besoin d'aide, au moins, en classe, vous avez celle du prof.
  2. Faites-vous quand même un planning, même si vous n'arrivez pas à suivre, il est là pour vous guider. Élaborez un emploi du temps par semaine avec les moments de travail disponibles et affichez-le visiblement.
  3. Sur des pages vierges, faites, par matière, un listing de tous les chapitres. Affichez votre planning de révision mais aussi vos cartes et schémas en géographie au-dessus de votre bureau sur les murs de votre chambre (vous avez toujours rêvé de changer de déco !). Reprenez vos contrôles et, par un système de couleurs ou d'étoiles ; faites apparaître pour chaque chapitre votre niveau de réussite. Au fur et à mesure de vos révisions, faites des croix sur les chapitres revus. Vous verrez au moins ou vous en êtes. Ne vous affolez pas et affrontez-les. Prévoyez-plus de temps pour les chapitres que vous aviez moins compris.
  4. Avancez progressivement, en mixant les matières pour ne pas vous, ennuyer. Mixer aussi périodes d'apprentissage, exercices, schémas ou cartes à refaire...
  5. Jouez quand même un minimum le jeu des coefficients : il est normal de passer plus de temps sur une matière coefficient 6 que coefficient 2. Mais attention ! Ne négligez pas ces dernières, elles peuvent vous permettre de gagner des points parfois plus facilement si vous les avez travaillées...
  6. Si vous avez fait des fiches pendant l'année, c'est le moment de les ressortir. Selon les matières, les façons de réviser peuvent être différentes :
    - En sciences, en mathématiques, il semble préférable de faire des annales et de réviser ainsi au fur et à mesure les formules et méthodes nécessaires
    - Dans les matières littéraires, il y a certes des méthodes, mais aussi beaucoup de contenu. Vous ne pouvez pas y échapper, il faut apprendre. Apprendre le plan, le vocabulaire, les éléments essentiels... (Il n’y a pas de limites à votre savoir ! Ne l’oubliez pas !)
    - En langue, il faut réviser votre lexique, un peu de grammaire de base, voir quelques annales surtout pour comprendre le sens des questions qu'on peut vous poser.
  7. L'important est au maximum de ne faire aucune impasse. Ne vous fiez pas trop aux sites vous proposant des sujets probables. Ils peuvent vous servir pour vous montrer quels sont les chapitres vraiment indispensables qui reviennent presque systématiquement. Mais cela ne veut pas dire que les autres ne peuvent pas tomber et une impasse totale le jour du bac c'est la catastrophe. Chaque année de nombreux élèves sont sanctionnés par leur stratégie de ne pas tout revoir. Alors non, pas d'impasse !
  8. Et pour finir, n'oubliez pas que ces dernières semaines sont comme un marathon. II faut tenir sur la longueur. Donc travaillez votre hygiène de vie : dormez suffisamment, aérez-vous la tête (sport, balade...), mangez bien. Et quand vous avez bien travaillé, récompensez-vous : petite sortie, lecture, jeu PC (euh... j'hésite, je ne sais pas si ça repose vraiment l’esprit,... je doute...). Vous pouvez même encore regarder quelques films. Certains programmes peuvent aussi se réviser en chansons : les langues bien sûr, pour le vocabulaire, mais même l'histoire-géographie !


Tiré d'une chronique de Rachelle sur le Petit Journal des Profs : www.lepetitjournaldesprof.com/bac-j-reviser-desesperer/

mardi 23 mai 2017

22 mai 2017 : les élèves de seconde ont choisi le premier prix littéraire du lycée des Flandres

Cette année, le lycée des Flandres a mis en place un prix littéraire. Dix classes de seconde soit 337 élèves y ont participé. Le thème en a été l’Italie.
Quatre ouvrages ont été mis en compétition :

  • Fred Vargas .- Ceux qui vont mourir te saluent
  • Laurent Gaudé .- Le soleil des Scorta
  • Andréa Camilleri .- Maruzza Musumeci
  • Roberto Ferrucci .- Venise est lagune

Cette sélection a permis d’ouvrir les élèves à la littérature européenne (deux auteurs de nationalité italienne) et de leur faire découvrir des œuvres contemporaines.
Les élèves ont lu de début octobre à mi-mai. Ils ont réalisé des travaux avec leurs enseignants autour des œuvres mises en lice.
Ils ont eu l’occasion de rencontrer trois intervenants :
  • Le vendredi 14 octobre, ils ont rencontré l’écrivain italien Roberto Ferrucci. Pour sa venue les élèves avaient monté une exposition, préparé des lectures, écrit des lettres, réalisé des dessins en lien avec le roman. Les élèves lui ont demandé de dédicacer leurs livres.
  • Le mercredi 15 mars, ils ont rencontré l’éditeur Benoît Verhille des éditions de la Contre Allée. Ils ont pu ainsi découvrir le métier d’éditeur, le circuit du livre de son écriture à l’arrivée dans les mains du lecteur. Cette rencontre avait été préparée en classe et Benoît Verhille a donc pu répondre aux nombreuses questions des élèves. Certains d’entre eux avaient également réalisé de petits livres, à la façon des éditions de la Contre Allée. 
  • Le vendredi 12 mai, les élèves rencontreront Dominique Vittoz, la traductrice du livre de Camilleri. Ils participeront avec elle à un atelier de traduction pour comprendre comment un traducteur passe de la traduction mot à mot à la traduction littéraire. Par ailleurs Dominique Vittoz restera à Hazebrouck les 13 et 14 mai aux Bouquinales où elle animera le 14 mai un atelier de traduction et participera à une table ronde.
Tout au long de l’année, les élèves ont réalisé des rapports d’enquête (Vargas), des 1ères de couverture (Vargas), des pétitions (Ferrucci), des arbres généalogiques (Gaudé) ou encore des affiches (Ferrucci). De nombreuses activités orales ont été mises en place : les lycéens ont pu débattre entre eux et réfléchir à ce qu’était selon eux un bon roman.

Le lundi 22 mai, après avoir effectué un choix interne à chaque classe, les ambassadeurs des dix classes concernées se sont réunis au CDI pour élire le prix littéraire du lycée des Flandres. À 13 H, ils ont proclamé leur choix.

Le prix littéraire du lycée des Flandres a donc été décerné à Laurent Gaudé pour son roman Le soleil des Scorta.

Les enseignants ont remercié les élèves pour leur implication dans ce prix et sont prêts à renouveler le prix littéraire l’an prochain avec les nouveaux élèves de seconde. Il faut noter que certaines classes de seconde auront lu cette année plus de dix livres avec leur professeur de lettres. Contrairement à ce qui se dit, il est donc possible de faire lire les élèves. Les jeunes lisent encore et certains même y prennent du plaisir !

Le thème évoqué pour le prix littéraire l’année prochaine est la littérature africaine francophone.
Toute l’équipe pédagogique remercie les fédérations de parents d’élèves et les services d’intendance du lycée pour leur participation financière et logistique.

Les professeurs de lettres et les documentalistes.
Le jury

Les délibérations

Le vote

L'annonce du lauréat

Lecture d'un passage du roman

lundi 22 mai 2017

17 mai 2017 : "Flanders Lane saison 2: Banished Islands" reçoit le prix académique de l'innovation

Les élèves de secondes 4-9, de secondes 11-12, de 1STMG1-STMG2, les TMG1, les TSTI2D et les élèves de TL1-TL2 LVA et les TL2 vous invitent à venir faire un tour dans l'archipel où ils ont été bannis et où ils ont essayé de survivre à travers leurs projets d'anglais qui les a aussi amené à communiquer et collaborer avec des classes d'ailleurs en France et à l'étranger, à travers Twitter et Minecraft entre autres.

Vous pouvez trouver la carte de l'île ici: tinyurl.com/banishedisland .

Ce projet annuel est la saison 2 d'un projet initié l'année dernière avec les secondes Meier, les 1ères STMG1-2, les 1ères STI2D, les terminales TMG1, TSTI2D, les TES1-TES2 et les TL1-TL2 où ils ont dû faire vivre une ville au quotidien dont voici la carte: tinyurl.com/flanderslane1516

L'année dernière le projet avait remporté le Grand Prix du jury au Forum des Enseignants Innovants.

Cette année le projet a remporté le Prix académique de l'Innovation. Un prix qui récompense le travail et l'investissement de toute une année.

N'hésitez pas à vous perdre dans les différents lieux et à mettre des commentaires.

L'année prochaine, tout sera mis en oeuvre pour retourner en ville, même si le périple retour s'avère d'ores et déjà périlleux... A suivre...



lundi 15 mai 2017

10 mai 2017 : Des élèves récompensés pour leur maîtrise du néerlandais

"Près de 650 élèves de collèges et lycées de la région s’étaient rassemblés à l’UFR LEA, jeudi, pour recevoir les prix du 9e concours de néerlandais, organisé par l’association des professeurs de néerlandais de l’enseignement secondaire du Nord de la France (APNES).
«Dix-huit établissements scolaires étaient représentés» a indiqué Julie Bondue, la présidente de l’association : «En amont, les élèves ont dû s’exprimer par écrit et à l’oral à partir d’un fragment du film Leve Boeren Liefde du réalisateur Steven De Jong».
Outre plusieurs collèges et lycées de Dunkerque, Hazebrouck ou Honschoote, les collèges Gustave-Nadaud de Wattrelos et Mendes-France de Tourcoing ont fait partie des lauréats. Un séjour linguistique d’une semaine aux Pays-Bas, un week-end en Belgique et des entrées au parc Bellewaerde ont été remis aux meilleurs par le réalisateur, présent à la remise des prix. Et chacun est reparti avec un sac de spécialités néerlandaises." Voix du Nord du 11 mai 

Le lycée des Flandres est particulièrement représenté dans ce palmarès. Il s'agit de Julie Choquet et de Léonie Guitton en Seconde 14 (LV2). Elles gagnent un séjour linguistique d'une semaine au Taalinstituut de Vught pendant les vacances d'été. A noter qu'outre ce prix décerné pour la meilleure production de niveau A2 en langue, deux autres élèves du lycée ont reçu le prix de la créativité du concours de niveau A1. Il s'agit de Anna Gavois et Agathe Josien en Seconde 9 (LV3). Elles ont gagné un panier garni avec des produits néerlandais et un abonnement à Bellewaerde.
Cela fait donc 4 élèves du lycée parmi les 13 "gros lots" du concours.
Thomas Leclercq (2nd9) et Théodore Serien (2nd4) ont quant à eux eu un panier garni en récompense pour leur production A1.


Les lauréats du lycée des Flandres



12 mai 2017 : l'écrivain Arthur Ténor au lycée dans le cadre des bouquinales

Ce vendredi 12 mai, à l’occasion des Bouquinales, les élèves de la classe de 2nde 14, encadrés par Madame Agnieray, leur professeur de lettres, ont reçu l’écrivain Arthur Ténor. Afin de préparer cette rencontre, les élèves avaient au préalable lu l’un des ouvrages de l’auteur, parmi lesquels « Né Maudit », « Il s’appelait le soldat inconnu » ou encore « Terroriste, toi », …  Cette entrevue fut l’occasion d’aborder plusieurs questions, et notamment celle du métier d’écrivain : Quelles sont les étapes de l’écriture d’un roman ? Comment fait-on pour être publié ? D’où vient l’inspiration ? Et c’est ainsi qu’Arthur Ténor a expliqué comment il avait découvert son talent pour une écriture destinée à un jeune public, se révélant dans des genres très divers, historiques, horreur, heroic fantasy ou des romans traitant de sujets d’actualité ou de société. L’auteur a aussi évoqué son parcours, du cancre qu’il fut à la révélation que fut l’écriture, et a donné une belle leçon de vie aux élèves : chacun de nous est un être extraordinaire, il nous faut simplement trouver pour quoi on a du talent et après avoir fait preuve de lucidité, mettre en œuvre la volonté nécessaire.


12 mai 2017 : La traductrice littéraire Dominique Vittoz au lycée des Flandres

Dans le cadre du prix littéraire du lycée des Flandres, dix classes de seconde ont lu le roman d’Andrea Camilleri Maruzza Musumeci.

En le lisant, les élèves ont rencontré des mots qui leur étaient inconnus, des tournures syntaxiques originales et se sont donc posé la question de la langue de Camilleri. Celui-ci écrit dans un mélange d’italien et de sicilien. Dans ce cas, le travail du traducteur, en l’occurrence ici de la traductrice, est d’autant plus important.

Venue d’Arles, ville s’il en est de la traduction littéraire, elle a expliqué aux élèves son travail mais surtout les a mis dans la situation du traducteur. Soixante-dix élèves volontaires de seconde sont ainsi partis d’une traduction mot à mot pour réaliser une traduction littéraire. Dominique Vittoz a lu leurs travaux, leur a donné son avis et a remarqué que les élèves avaient fait preuve de sérieux, de recherche et d’originalité.

Au-delà du prix littéraire, les élèves de première L ont lu également le roman de Camilleri et ont pu ainsi participer aussi à un atelier de traduction avec Dominique Vittoz.

Enfin, Dominique Vittoz a rencontré les élèves de terminale littéraire afin de leur expliquer, exemples à l’appui, en quoi consiste son travail, comment elle le pratique au quotidien. Elle a insisté sur la nécessité d’une solide culture générale, sur l’importance des recherches documentaires et des échanges soit avec l’auteur soit avec des spécialistes, des experts de l’environnement du roman à traduire.

Bref, des rencontres riches avec une traductrice ouverte, d’une extrême compétence et sachant transmettre sa passion aux élèves.





vendredi 12 mai 2017

10 mai 2017 : remise des prix du concours science en plein vol au lycée des Flandres

Le lycée des Flandres a accueilli le mercredi 10 mai 2017 la remise des prix du concours académique « Science en plein vol ». Cette année, 520 élèves des lycées de l'académie se sont inscrits et ont participé à l'épreuve.

Ce concours, organisé par l'académie de Lille, est destiné aux élèves des classes de seconde jusqu'aux terminales scientifiques ou technologiques. Il a pour thème l'application des sciences au domaine de l'aéronautique. Le sujet comporte un questionnaire de culture scientifique et technique qui traite de différentes problématiques rencontrées en aéronautique. Il aborde la physique, la chimie et la technologie. Un soin particulier est apporté dans la rédaction de l'épreuve pour assurer un équilibre dans l'évaluation des compétences liées aux différents domaines.

Vingt-huit lauréats ont été départagés et classés à l’issue de ce concours qui a rassemblé 520 lycéens de l’académie inscrits à ce concours.
Ils ont été distingués sous la présidence de Monsieur Francis FORTIER, IA-IPR de physique chimie, et du capitaine CANDELIER, de l’armée de l’air et responsable du centre d’information et de recrutement des forces armées de Lille.

Ils ont reçu de nombreux prix : avec le soutien de la DANE, ordinateur portable sur lequel est installé un logiciel de simulation de vols avec la modélisation de la région Hauts de France et de ses principaux aérodromes, baptêmes de l'air dans les différents aéroclubs de la région, journées d’immersion à l’aéroport de Lesquin, entrées au planétarium 3D de la coupole d'Helfaut, vol en planeur séances sur simulateur de vol d’un Boeing 737 à l’institut Aéronautique Amaury de la Grange de Merville, des prix offert par Airbus Industries, ainsi que des ouvrages consacrés à l'aéronautique.

Ce concours est supporté par une équipe pluridisciplinaire d'enseignants qui, tout au long de l'année scolaire 2016-2017, a travaillé sur un mode collaboratif afin de bâtir ce challenge dont le taux de participation augmente progressivement.

Cette année 3 élèves de Terminale SSI du lycée des Flandres ont été récompensés : 3ème du palmarès Mr Devulder Adam, 14ème Mr Duhot Joseph et 18ème Mr Sens Pierre

Cette remise des prix s’est achevée par un moment de convivialité pendant lequel l’armée de l’air, parents d’enfants de pilote de ligne ont apportés des informations sur les métiers et carrières dans l’aéronautique.

Les trois lauréats du lycée



mercredi 3 mai 2017

Jeudi 27 Avril 2017 : Deux élèves de 1re L1 remportent le 2ème Prix à un concours d’écriture national

Yness Delpace et Marine Lesage sont littéraires, mais les sciences ne les effraient pas. Pour la 8ème édition du concours Nouvelles Avancées, le sujet invitait à voyager dans « l’infiniment petit… et au-delà ». Ce concours d’écriture, organisé par l’école d’ingénieurs ENSTA Paris Tech en partenariat avec l’École Polytechnique, a pour vocation de réconcilier les sciences et la littérature. Il est d’ailleurs présidé conjointement cette année par Albert Fert, Prix Nobel de Physique, et Jean Erhsam, Inspecteur Général de Lettres.

Les deux lycéennes ont choisi d’écrire ensemble, encadrées par Mesdames Duterte et Santamaria qui proposent ce concours aux lycéens des Flandres depuis quatre ans. Bénéficiant ainsi de conseils sur le plan scientifique comme sur l’écriture, Yness et Marine ont imaginé une nouvelle plongeant le lecteur dans un univers apocalyptique, dont la chute révèle avec humour et fantaisie l’identité des minuscules protagonistes. Mais nous ne vous en dirons pas davantage, car la nouvelle sera publiée en octobre prochain aux presses de l’ENSTA !

Le jeudi 27 avril dans l’amphithéâtre de l’Ensta, la nouvelle Tornado s’est hissée sur la deuxième marche du podium. Yness et Marine ont reçu avec beaucoup d’émotion leur prix composé pour chacune d’une tablette tactile et de nombreux ouvrages !




Jeudi 27 avril 2017 : A la rencontre de l’architecture, du cinéma et des livres...

Jeudi 27 avril, les élèves de seconde 2 et de Terminale L2 se sont rendus à Paris, pour une découverte culturelle.


Le matin, ils ont visité la Cinémathèque française : un parcours guidé leur a permis d’entrer dans l’histoire du cinéma, et d’apprécier l’évolution de ses techniques en observant des appareils à la fois curieux et précieux. Les « lanternes magiques » du XVIIe ont particulièrement étonné les élèves de Terminale L2. Un temps a également été consacré à l’observation de l’architecture de ce bâtiment conçu par Frank Ghéry en 1994 ; les élèves ont été sensibles à la luminosité et aux formes géométriques de cette construction atypique. « Tout est déconstruit, les volumes sont en équilibre » remarque Julien tout en prenant quelques clichés.


Après un pique-nique dans le parc de Bercy, les élèves ont emprunté la passerelle qui surplombe la Seine pour se rendre sur le site François Mitterrand de la Bibliothèque Nationale de France. L’immensité des tours en forme de livres les a impressionnés. C’est en petits groupes qu’ils ont pu entrer dans les coulisses de ce lieu qu’ils avaient découvert en classe par le biais d’un travail mené en français avec leur professeur, Mme Obert. Les guides, à la fois enthousiastes et professionnels, ont mis en évidence toutes les symboliques de l’architecture de ce bâtiment conçu par Dominique Perrault. Un lieu moderne, inauguré en 1995, mais qui sans cesse fait référence aux origines médiévales de cette bibliothèque patrimoniale. Les élèves ont été surpris par l’immensité des lieux et par l’ambiance feutrée qui règne à l’intérieur. « On ne se croirait pas à Paris grâce à ce jardin situé en plein cœur du bâtiment », remarque une élève de seconde. Tous ont été conquis par la BNF, et ont pris conscience que ce n’était pas une bibliothèque comme les autres. « C’était captivant » affirme Kilian.


Ce fut une journée enrichissante et particulièrement agréable pour les élèves comme pour les professeurs qui encadraient cette sortie.




vendredi 28 avril 2017

Jeudi 27 avril 2017 : Denis Michelis, auteur résident de la Villa Yourcenar, au lycée des Flandres

Ce jeudi 27 avril, les élèves de la classe de 1ère L2, encadrés par leur professeur de lettres madame Réant, ont eu la chance de rencontrer Denis Michelin, actuellement en résidence à la Villa Yourcenar. L’auteur est venu échanger avec eux plus particulièrement autour de son roman La chance que tu as, paru chez Stock en 2014, qui  a pour thème le monde du travail, et qui en donne une vision très sombre.

Dans un premier temps a eu lieu un échange informel au cours duquel les élèves ont questionné l’auteur notamment sur sa carrière, sa façon de travailler, son style d’écriture …

Puis, Denis Michelis a lu un extrait de La chance que tu as. Dans l’objectif de faire une analyse de ce texte, les élèves ont dégagé des pistes de réflexion  et les ont confrontées au point de vue de l’auteur.
Cette rencontre avec Denis Michelis, qui s’est doublée d’une séance de travail bien particulière, a beaucoup plu aux élèves. L’analyse de l’extrait du roman, commencée en présence de  l‘auteur, sera approfondie pour faire partie des textes portés sur la liste présentée à l’oral du baccalauréat.

Séance de travail

Séance de dédicace



mardi 11 avril 2017

5 avril 2017 : simulations d'entretiens d'embauche pour les étudiants de BTS

Le 5 avril dernier, 20 professionnels ont fait passer à l'ensemble des étudiants de BTS deuxième année des entretiens d'embauche.

Ils représentaient les filières du commerce, de la comptabilité et de l'aéronautique, le directeur de pôle emploi était aussi présent.

Chaque étudiant avait sélectionné deux annonces fictives pour lesquelles il avait rédigé un CV et une lettre de motivation. Les professionnels les ont interrogés et poussés dans leurs retranchements pour leur faire percevoir la réalité de la recherche d'emploi. Ils leur ont donné des conseils afin qu'ils puissent optimiser au mieux leurs futures démarches.

Cette opération existe depuis 4 ans et remporte un franc succès. Que tous les participants, les enseignants ainsi que l'organisateur Patrick Hecquet, notre DDFPT en soient ici remerciés.


lundi 10 avril 2017

Du 3 au 8 avril : une escapade en Toscane

TUTTO VA BENE !



Quarante-huit élèves des classes de 2nde 6 et premières L ont pu profiter d’un séjour en Toscane, véritable leçon d’Humanisme et d’Art à ciel ouvert. Ce voyage complète les activités menées en classe par Mesdames Santamaria et Réant dans le cadre de l’enseignement du Français en première L, seule section qui propose une réflexion sur la culture humaniste à la Renaissance. Il illustre aussi le chapitre sur les arts de la Renaissance que les élèves de seconde ont travaillé en histoire avec Mme Hennion.

Le programme a été riche et les journées bien occupées : promenade dans le centre historique de Florence autour du Duomo, visites de palais (Palazzo Vecchio, Palazzo Medici Riccardi et Palazzo Pitti), flânerie dans les beaux jardins à l’italienne de Boboli et découverte de l’incontournable galerie des Offices. Les élèves ont été fascinés par la délicatesse des tableaux de Botticelli. Devant la célèbre « Naissance de Vénus », Monsieur Deslypper a montré l’importance du Nombre d’Or dans la composition de la toile. Une journée a été consacrée à la découverte de la ville de Sienne, pendant laquelle Mme Hennion a eu l’occasion d’expliquer les différences entre architecture médiévale et architecture de la Renaissance. 

Le temps ensoleillé a permis aux élèves d’apprécier sous son plus beau jour la campagne toscane. Chaque journée a été ponctuée d’un concours de photographies dont nous vous présentons les plus beaux clichés ci-dessous.

Mesdames Hennion, Réant et Santamaria et Monsieur Deslypper tiennent ici à remercier les élèves pour leur enthousiasme, leur attitude exemplaire et leur endurance (plus de 30km à pied parcourus en quatre jours ). L’émerveillement continuel des lycéens a été leur plus belle récompense !

Les photos récompensées :
Catégorie « mots transparents »  - Anaëlle, Marine et Inès 

Catégorie « paysages toscans » - Camille, Léa P. et Lisa.

Catégorie « cliché pittoresque » - Lucie T, Léa C., Eglantine.
Catégorie « mise en scène d’une œuvre d’art » - Deux ex-aequo :
Euxane-Apolline, Zoé et Marina, prenant la pose d’un buste antique

Catégorie « mise en scène d’une œuvre d’art » - Deux ex-aequo :
Pauline, Perrine et Nathan, imitant la « Vierge à la chaise » de Raphaël
Catégorie « coup de cœur du jury » - Orane, Lison et Huriyé

7 avril 2017 : des DRH à la rencontre des classes de seconde

Treize entreprises à la rencontre des élèves de seconde du lycée des Flandres

Le vendredi 7 avril matin, dans le cadre de la réflexion sur leur orientation menée en accompagnement personnalisé, douze classes de seconde ont rencontré des responsables ressources humaines d’entreprises de la Région.

L’objectif était de faire découvrir aux élèves l’étendue et la diversité des métiers que l’on peut trouver au sein d’une même entreprise.

Treize entreprises étaient représentées : Arc international, Auchan, Bayer, Bonduelle, Colaert essieux, Décima, Demeyere, Eurotunnel, Gosselin-Corning, Roquette, Silliker-Mérieux, Téréos et Versalis.
Les élèves avaient au préalable fait des recherches sur chacune des entreprises, leurs domaines et lieux d’activité, consulté les offres d’emploi pour repérer les métiers, postes et missions puis préparé des questions.

Le vendredi 7 avril, chaque intervenant a rencontré deux groupes d’élèves. Après une présentation de l’entreprise, les responsables ressources humaines ont donné aux élèves des exemples de métiers, de fiches postes et ont répondu à leurs questions.

En accompagnement personnalisé, les élèves vont maintenant faire un bilan des informations recueillies, se présenter les uns aux autres les entreprises rencontrées. Ce travail aura permis aux élèves de mieux appréhender le monde de l’entreprise, de découvrir des métiers dont ils ignoraient l’existence et de poursuivre leurs réflexions quant à leurs choix d’orientation.

Les élèves se sont rendu compte de la place importante des langues étrangères et plus particulièrement de l’anglais dans chacune de ces entreprises. Des élèves, qui n’avaient aucune idée quant à leur futur parcours professionnel, ont compris ce qu’il pouvait y avoir derrière « les métiers de la chimie » et pensent avoir trouvé là leur voie… Les jeunes voient aussi désormais mieux ce qu’on peut attendre du candidat à un poste lors d’un entretien de recrutement.

Nous ne pouvons que remercier ces treize entreprises de leur investissement et de leur disponibilité pour aider nos élèves à réfléchir à leur parcours d’orientation professionnelle.
Les entreprises représentées







Récits d'élèves de la rencontre avec Lydia Jorge à la villa Marguerite Yourcenar le 22 mars 2017

Compte rendu sur l'extraordinaire rencontre avec Lidia Jorge par Manon, Déborah et Marie Thellier

Dans ce concert-lecture, de nombreuses choses nous ont particulièrement surpris puisque ce sont des facteurs peu communs dans une rencontre littéraire et artistique.
Tout d'abord, le sujet de l'étude sur la Création du monde, qui fait donc référence au texte de la Bible est un sujet d'habitude tabou et à l'origine de nombreux débats politiques et religieux. C'est donc un sujet osé, un fait de société où chacun a son avis sur la question que dénonce Lidia Jorge de façon détournée et indirecte : selon elle,  les récits de la Bible ne sont ni crédibles ni une vérité prouvée, mais une grande source d’inspiration.
La rencontre avec l'auteure Lidia Jorge fut du plus grand intérêt puisque cet événement a permis de partager avec elle et de lui faire part de nos études sur la culture portugaise et sa nouvelle, l'Organiste sous son nom français, dont nous avons appris quelques passages pour la lecture et dans laquelle nous faisions certaines interruptions "théâtralisées" .
Le chant lyrique, quant à lui, fut émouvant par sa capacité à transmettre des émotions et nous a impressionnés par la complexité de notes très hautes à interpréter qui nécessite beaucoup de maîtrise de la part de Nele, la cantatrice.
L'orgue, également de la partie et mis à l'honneur pendant la soirée, était aussi porteur d'émotions par une technique bien maîtrisée par Salomé.
Travailler avec Marine la comédienne fut fort intéressant et constructif. Ce fut amusant et récréatif puisque cette rencontre des plus ludiques se composait de filages et répétitions rythmés par des ateliers comme l'échauffement vocal, et de conseils judicieux apportés aux élèves pour leurs interruptions dans la lecture de la nouvelle, où ils devaient porter leur voix jusqu'au public.
Le stress de cet échange d'auteur à élèves que nous voulions réussie, fut remplacé très vite par l'amusement grâce à Marine notamment.
Nos parents et le public ont pu remarquer que nous nous étions forts investis et que la matière Littérature Européenne et Société que M. FONTAINE nous enseigne enrichit et notre culture et notre façon de parler, nos méthodes de travail et d'analyse au contact des milieux littéraires et artistiques.

Manon DECALF
Déborah DEBRIL
Marie THELLIER
Lydia Jorge entourée d'élèves de la 2nde 12

Organisation du travail autour d'un texte de la romancière portugaise Lidia Jorge

En ce début d'année 2017 nous avons entrepris la lecture et l'analyse de la nouvelle l'Organiste de Lidia JORGE, œuvre écrite suite à une écriture passée par le CNES (centre national d'études spatiales), qui avait pour but de célébrer "l'Union et l'Espace". Le professeur a insisté sur le fait que Lidia JORGE a respecté le thème de "l'Union et l'Espace" de façon féminine, c'est-à-dire la création de la vie, de l'enfant. En parallèle à l'Organiste, nous avons lu et analysé la Genèse 1 et la Genèse 2 (extraits de la Bible). Afin de compléter notre travail, l'une d'entre nous a présenté la biographie de Lidia Jorge, et deux autres élèves ont lu et présenté deux de ses écrits. Nous avons demandé à notre professeur de sciences physiques de nous écrire quelques lignes sur la théorie du Big Bang et nous avons également écouté la Toccata et Fugue de Jean Sébastien Bach. Nous avons eu la chance d'avoir l'aide de la comédienne Marine Foutry qui nous a préparés à la soirée littéraire de ce 22 mars 2017.
Ce concert-lecture a été, à la villa Marguerite Yourcenar, la conclusion de presque trois mois de travail en classe. c'était une nouvelle façon -très agréable- de travailler pour tout le monde.

Charline SIMON 
Eglantine FOURNIER
Marie MENOURY
Victoire SINGIER


Les artistes de la soirée

Emotions artistiques lors de la soirée du 22 mars à la Villa Yourcenar

Tout au long de la soirée littéraire nous avons ressenti plusieurs émotions.
Pour notre part (les élèves) la soirée a débuté avec du stress. Après quelques échauffement de la voix, nous étions plus détendus et prêts. 
Monsieur Fontaine nous a avoué plus tard en cours,  qu’il avait été également stressé en début de soirée en début de soirée.
Ensuite nous nous sommes installés séparément dans la salle en attendant qu’elle se remplisse et que la cérémonie commence.
Quand nous sommes passés un par un nous étions tous concentrés et investis dans le projet que nous avions préparé.
A la fin de la soirée nous étions rassurés et fiers d’avoir pu présenter notre projet à des personnes aussi professionnelles que Lidia Gorge, Denis Michelis et René Guitton.
Au moment où nous avions fini, Lidia Jorge a pris la parole, tous les élèves étaient autours d’elle. Ses paroles étaient puissantes et profondes, elle ne nous connaissait pas, mais elle était fière de nous.
Lorsqu’Otillie et Romane se sont levées, Lidia Jorge s’est avancée vers elles pour les remercier, elle avait l’air ému et ça les a beaucoup touchées. 
Par la suite nous avons eu l’occasion de croiser les deux autres écrivains en résidence à la Villa Yourcenar ; ils discutaient avec plusieurs personnes et avaient l’air intéressé en attendant la soirée du 26 avril qui sera consacré à leurs écrits.
Nous avons tous rejoint nos parents à la fin qui étaient très fiers de nous.

Romane et Ludwine.

Les élèves attentifs
Remerciements à la romancière portugaise Lidia Jorge

Chère Lidia Jorge,
Nous avons été honorés de votre présence à cette fabuleuse soirée littéraire du mercredi 22 mars. Nous espérons que cette soirée vous a plus à vous aussi. Certains parmi nous avaient par le passé déjà rencontré d'autres écrivains comme l'écrivain jeunesse Clémentine Beauvais, mais cette fois-ci ce fut différent car vous, Lidia Jorge, n'écrivez non pas pour les jeunes mais pour les adultes même si vos écrits concernent aussi la jeunesse. Ce fut ainsi une nouvelle expérience très enrichissante qui nous a fortement plu. Ce fut de plus intéressant de rencontrer une romancière étrangère, qui, par ailleurs, parle un excellent français. Cette soirée a permis à quelques-uns de surmonter leur timidité comme nous, Émilie et Nicolas. En classe nous avions étudié trois de vos textes, l'Organiste bien évidement qui a pris une place centrale au cours de la soirée, ainsi que La Couverture du Soldat et Le Rivage des Murmures, le premier qui fut présenté par Louise et le second par Marie. Bien que vous soyez une grande écrivaine vous avez su rester simple et ainsi nous ne fûmes pas intimidés par votre présence. Encore merci et quand reviendrez-vous en Flandre?
Cordialement

Les élèves de la section littérature européenne et société du lycée des Flandres


vendredi 7 avril 2017

5 avril 2017 : l'équipe de gymnastique du lycée championne académique


Estelle Delebarre, Lucie Cleenwerck, Euphrasie Degroote, Perrine Demagny et Pierre Defives ont décroché le titre UNSS de champions académiques de gymnastique artistique ce mercredi 5 avril à Caudry.

Ils étaient accompagnés de la jeune officielle : Chloé Degezelle.

En route pour les championnats de France qui se dérouleront les 10 et 11 mai à Aixe sur Vienne près de Limoges.

J'ajoute que les équipes filles et garcons du collège des Flandres ont aussi décroché les titres de champions académiques dans leur catégorie.

L'équipe gagnante accompagnée de leur enseignante Mme Guerlet

mercredi 29 mars 2017

17 mars 2017 : Des élèves en compétition au festival "Jeunes Etoiles" de Valenciennes

Tapis rouge pour les élèves de cinéma audiovisuel !


Le vendredi 17 mars, les élèves de première qui suivent l’option « cinéma-audiovisuel » ont participé à la compétition « Jeunes Etoiles »du Festival de Valenciennes.

Pour la deuxième année consécutive, le Festival du film de Valenciennes a proposé un concours de courts-métrages réalisés par des collégiens et des lycéens de la région Hauts-de-France.
Le film Jean Lou, réalisé Gautier Boulier (1ere L2) et Maxence Parquet (1ere ES1) a été retenu pour participer à cette compétition. Aucune contrainte n’avait été fixée par le Festival, les élèves pouvaient laisser libre court à leur imagination et mettre ainsi en valeur leurs talents dans la réalisation d’un court-métrage qui ne devait pas dépasser les 10 minutes.

Après le mot d’accueil du président du Festival et du représentant du Recteur, les 250 élèves venus de toute l’académie, leurs enseignants et les membres du jury professionnel, composé entre autres du réalisateur  J. -L Hubert et de la comédienne Amélie Etasse, bien connue pour sa participation à la série télé Scènes des ménage, ont découvert l’ensemble des courts-métrage scolaires. Premier grand moment d’émotion pour nos lycéens des Flandres : découvrir leur travail projeté sur l’écran du Gaumont Valenciennes !

La matinée se clôt par une master class en présence de Laurent Luffroy affichiste de renommée internationale qui a créé les affiches des films de Luc Besson comme celle de Léon, mais aussi de The Artist, film de M. Hazavicius. Les élèves ont eu la bonne surprise de voir cette master class animée par le réalisateur Gaspard Noé.

Moment d’émotion particulièrement fort dans la journée : la projection, dans le cadre de la compétition officielle, du film The Tunnel réalisé par le Coréen Kim Seong-hun. Cette histoire d’un homme enfermé dans un tunnel suite à un éboulement a passionné les élèves par les multiples rebondissements qu’elle propose.

La journée s’est terminée par la remise des prix du concours « Jeunes étoile ». Le président et l’ensemble des membres du jury ont salué la qualité et la diversité des réalisations projetées le matin même. Ils ont encouragé les élèves à continuer sur cette voie, à écrire, aller au cinéma et faire des images et ainsi surprendre le monde par leur engagement et leur utilisation d’une caméra.

Nul doute que même si nos jeunes réalisateurs sont revenus bredouilles à la grande déception de l’ensemble des élèves qui les avaient soutenus pendant la compétition, ils sauront faire fructifier ces conseils et continueront avec le dynamisme qu’on leur connait à s’investir dans l’univers du cinéma.

Les élèves d’option cinéma audiovisuel devant le Gaumont Valenciennes

vendredi 24 mars 2017

22 mars 2017 : Des lauréats du lycée au concours national de l'observatoire des inégalités.

Concours national de l’observatoire des inégalités : des élèves du lycée des Flandres lauréats !

Ce mercredi 22 mars, 5 élèves étaient en voyage à Paris, pour participer à la finale du concours national organisé par l’observatoire des inégalités.

Ce concours consistait en la production d'une œuvre (affiche, vidéo…) sur le thème « tous égaux ? », production que des élèves du lycée des Flandres ont pu réaliser dans le cadre du cours d’EMC de M.DUSART. Le travail très sérieux des élèves de notre lycée n’est pas passé inaperçu auprès du jury de l’observatoire des inégalités : parmi les 200 finalistes conviés à Paris (sur 1500 participants au concours), pas moins de 6 élèves du lycée ont été sélectionnés ! Emma VACHER (2nde 1), Line LEDAIN (2nde 1), Théo ADOU (2nde 14), Paul-Elliot ROGER (2nde 14), Mathilde SEIDEL (2nde 14) et Zoé DETREZ (2nde 14).

En route pour Paris, donc ! Accompagnés par M.DUSART, les 5 élèves (Théo ADOU n’a malheureusement pas pu venir) ont profité de la matinée pour (re)découvrir sous le soleil quelques beaux monuments et quartiers de Paris (Centre Pompidou, Notre-Dame de Paris, le Louvre, quartier du marais entre autres).



Retour aux choses sérieuses  en début d’après-midi : les élèves découvraient les locaux somptueux de l’hôtel de ville, et prirent place dans la salle du conseil.





Trois heures plus tard, vint le moment tant attendu: la remise des prix ! Après avoir attribué les prix pour les dauphins, M.MORIN, directeur de l’observatoire des inégalités, prit le micro :
« Lauréat du concours dans la catégorie « affiches » des 16-25 ans :
Théo ADOU et Paul-Elliot ROGER, du lycée des Flandres d’Hazebrouck ! »


Ce fut la cerise sur le gâteau d’une magnifique journée.

FELICITATIONS aux lauréats et aux finalistes ! Le lycée des Flandres d’Hazebrouck était fièrement représenté !



Bravo aussi à tous ceux qui ont participé à ce concours dans le cadre du cours d’EMC pour leur investissement !  
Rémi DUSART